L’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)

Hirondelle de fenêtre 01

Identification :

Plus petite que l’Hirondelle rustique, l’Hirondelle de fenêtre se distingue facilement de sa cousine par une silhouette plus trapue ainsi que l’absence de filets longs sur sa queue fourchue. On note également que l’Hirondelle de fenêtre n’arbore pas de taches rouges au front et à la gorge.

Son manteau est bleu luisant sur les parties supérieures à l’exception du croupion qui est blanc pur comme les parties inférieures (Le croupion blanc ou clair est caractéristique des Hirondelles de fenêtre, Rousseline, de rivage et de rochers, mais pas de l’Hirondelle rustique). Les courtes pattes sont plumées et entièrement blanches. Les 2 sexes sont identiques.

Les juvéniles se différencient des adultes par un plumage plus terne : Parties supérieures bleu mat et non brillant et parties inférieures blanc sale et non blanc pur.

Le bec est très court et large, ouvert en vol c’est un véritable gouffre à insectes volants.

Le vol de l’Hirondelle de fenêtre est moins virevoltant et rapide que celui de l’Hirondelle rustique. Il comporte plus de phases planées et les trajectoires sont moins improvisées.

L’Hirondelle de fenêtre est à la fois moins farouche et moins commensale de l’homme que l’Hirondelle rustique si bien qu’on la rencontre plus souvent en ville que sa cousine rustique (Hirundo rustica du latin Rusticus : « de la campagne » s’oppose à Delichon urbicum du latin urbicus : « de la ville »), mais également dans les lieux sauvages inhabités comme les falaises et zones rocheuses (L’Hirondelle de fenêtre monte plus haut en montagne que l’Hirondelle rustique : + de 2000m).

L’Hirondelle de fenêtre est grégaire et évolue volontiers en colonie allant jusqu’à une petite dizaine de couples. Elle mesure de 13cm à 15cm de long pour une envergure comprise entre 26 et 30cm et un poids d’environ 17/19gr.

Chant de l’Hirondelle de fenêtre :

Son chant est moins gracieux que celui de l’Hirondelle rustique, c’est une répétition d’une seule et même note chuintée. Très bavarde : elle lance souvent son cris en vol et à l’arrivée au nid où les bavardages sont longs et fréquents.

 

Habitat & répartition :

Delichon urbicum est présente partout en France, en Europe et en Russie (Absente d’Amérique du Nord, de l’Islande et des zones froides de la Sibérie): ville, campagne et milieu sauvage. Elle dépend simplement de la présence de bâtiments humains ou de sites naturels de nidifications à proximité de zones humides où récolter de la boue pour la construction du nid.

En dehors de la période de nidification les Hirondelles de fenêtre se regroupent en dortoirs communautaires immenses dans les arbres (et non pas dans les roselières comme l’Hirondelle rustique).

Migration :

La migration de retour dure plusieurs semaines et les premières Hirondelles de fenêtre arrivent en France vers fin Avril / début Mai (Toujours après l’Hirondelle rustique). La migration d’hivernage a généralement lieu mi-Octobre, les Hirondelles de fenêtre passent l’hiver en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud-Est. Les hirondelles françaises et européennes migrent uniquement en Afrique tropicale. Les vols de migrations sont diurnes car les Hirondelles se nourrissent en chemin.

Cette migration de plusieurs milliers de kilomètres sélectionne les meilleurs individus de l’espèce pour la reproduction : les individus trop faibles (âgés, malades) périssent en chemin et seuls les plus résistants et les plus chanceux transmettront leurs gènes forts en s’accouplant. C’est la loi de la nature.

Les facteurs météorologiques ont un impact très important sur les migrations: les fortes précipitations, voire la neige en montagne, ainsi que les fortes températures (Lors de la traversée du Sahara) peuvent avoir de conséquences catastrophiques sur ces oiseaux très sensibles.

Reproduction & nidification :

La construction du nid débute juste après la formation des couples, à partir de la fin Avril et début Mai. Le couple restaure le nid de l’année précédente (Qui peut être utilisé de nombreuses années de suite) ou bien en construit un nouveau si l’ancien a été détruit ou s’il est occupé par un autre couple.

Le nid est bâtit sur une façade extérieure de bâtiment ou de falaise à la différence de l’Hirondelle rustique qui installe toujours le sien dans une pièce couverte. La structure est une demi-coupe fermée fixée en haut d’un mur sous un surplomb. L’entrée est circulaire voire semi-circulaire, juste assez grande pour laisser passer une Hirondelle.

L’Hirondelle de fenêtre utilise de la boue mélangée à sa salive pour sculpter son nid. Elle entrelace aussi de fines tige végétales pour solidariser l’ensemble de son nid. En séchant la boue se durcit et le nid est capable de supporter le poids de toute une nichée d’Hirondeaux. La coupe intérieure est garnit de plumes pour donner du confort à la nichée.

Le nid de l’Hirondelle de fenêtre est totalement inaccessible aux prédateurs, sa construction dure entre 10 et 15 jours. Elle niche volontiers en colonie allant jusqu’à une petite dizaine de couples.

La femelle pond entre 4 et 5 œufs blancs purs qu’elle couve presque seule durant une quinzaine de jours. Une fois éclot, les hirondeaux restent au nid entre 3 et 4 semaines selon les conditions météorologiques.

Après leur envol, les juvéniles sont encore nourris par leurs parents pendant une dizaine de jours.

Les Hirondelles de fenêtre font une seconde nichée en Juillet si les conditions (Météo et alimentaire) le permettent.

Nourriture :

L’Hirondelle de fenêtre se nourrit exclusivement d’insectes capturés en vol : papillons, mouches, pucerons, hyménoptères.

Menaces :

Dans les airs l’Hirondelle de fenêtre a pour principal ennemi le Faucon hobereau, spécialiste de la chasse aérienne. Elle est également vulnérable au sol, lors du ramassage de boue pour la confection du nid.

Termes de recherche:

  • hirondelle de fenêtre (4)
  • chant dhirondelle mp3 (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *