Rôle des Mésanges à la mangeoire

Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) à la mangeoire avec des Mésanges à longue queue (Aegithalos caudatus)

 Les Mésanges (Surtout les Mésanges du genre Parus) sont des oiseaux intelligents, familiers, vifs et très acrobatiques. Toujours en mouvement et en quête de nourriture, les Mésanges sont très attentives à leur environnement et à toute ses modifications. Lorsque vous mettez pour la première fois une mangeoire dans votre jardin, se seront à coup sûr les Mésanges charbonnières et les Mésanges bleues qui identifieront les premières cette nouvelle source de nourriture. De plus, leur caractère peu farouche et leurs aptitudes acrobatiques (Plus que n’importe quel passereau de nos jardins) les pousseront à s’approprier pour un temps la nouvelle mangeoire.

Pour un temps seulement car les autres Verdiers d’Europe, Pinsons des arbres et du Nord (En hiver), Moineaux friquets et domestiques ainsi que toutes les autres Mésanges viendront rapidement assaillir et revendiquer la découverte de la mangeoire salutaire.

Les Mésanges remplissent ainsi leur rôle d’indicateur et d’émancipateur des jardins. Indicateur car elles sont toujours les premières à repérer la mangeoire qui vient d’être remplie, elles montrent le chemin aux autres passereaux.

Et un rôle d’émancipateur pour les oiseaux plus farouches et moins habiles de leur pattes. Si les Mésanges s’accrochent naturellement aux branches la tête en bas, tous les oiseaux des jardins ne sont pas capables d’en faire autant loin de là. Aussi autour de la mangeoire les Pinsons (des arbres et du Nord), le Rouge-gorge, l’Accenteur mouchet doivent se contenter des graines et miettes que les Mésanges font tomber par terre. Ce ne sera qu’au bout de plusieurs jours qu’un Pinson des arbres tentera maladroitement de s’agripper au perchoir de la mangeoire après avoir longuement observé la méthode des Mésanges.

Le Verdier d’Europe, quoique moins adroit que les Mésanges et plus sûr de lui que les Pinsons et se posera de force sur le perchoir, écartant tout les autres oiseaux. Il mangera les graines directement sur place (Alors que les Mésanges les décortiquent dans un arbre à proximité), occupant la place de longues minutes.

Les Mésanges créent ainsi les fameuses rondes hivernales des petits oiseaux des jardins. Ces joyeuses rondes inter-espèces se forment quotidiennement pour la recherche de nourriture et pour la surveillance des prédateurs. Elles sont toujours formées sur un noyau familial de Mésanges (Charbonnière, bleue ou à longue queue) et on peut y retrouver presque toutes les espèces de passereaux qui ne migrent pas: Accenteur mouchet, Verdier d’Europe, Gros-bec, Moineaux friquet et domestique, Sittelle torchepot et bien sûr toutes les autres Mésanges du genre Parus (Nonnette, Huppée, Boréale, Noire). Le Rouge-gorge, plus solitaire, se tiendra souvent à l’écart.

7 réflexions au sujet de « Rôle des Mésanges à la mangeoire »

  1. arnaud

    merci pour vos articles , néanmoins j’ai un petit probleme de mangeoire , les mésanges vide la mangeoire trés rapidement , en fait elles jettent volontairement des graines au sol , parfois des moineaux en profitent , j’ai l’impression qu’elles font cela spécialement pour partager avec d’autres oiseaux , sinon pourquoi ? je les vois bien prendre la graine , me regarder , et jetter la graine a un endroit précis . le probleme c’est qu’elles en jette beaucoup et ça vide la mangeooire .
    De plus quand la mangeoire est vide on remarque un petit « cinema » des mésanges pour le signaler , elles viennent et se font remarquer pour indiquer que la mangeoire est vide , a la limite elles tapotent a la fenetre .

    Répondre
  2. LYVES76

    Bonjour, après plusieurs années d’assistance alimentaires à nos amies mésanges sans problèmes, voilà qu’une grive vient semer la zizanie , elle expulse les ch’tites mésanges de l’abri-mangeoire et dévore la boule de graines !!!!!
    J’ai donc du améliorer cet abri avec du plexiglass percé diam 29mm afin que seules les mésanges entrent et dégustent les graines, en espérant que cela fonctionne.
    https://drive.google.com/folderview?id=0B9y0W8vQawnKamZwMXk3anJoTEE&usp=sharing

    Répondre
  3. Vetou

    Bonsoir, je suis un peu désespérée !!! j’habite une maison en pleine nature depuis 40 ans, et j’ai toujours nourri de nombreux oiseaux et, en particulier, de nombreuses mésanges : cette année, je n’en vois pas une seule !! il ne fait pas encore très froid, mais il me semble que j’en voyais toujours quelques unes dès le début de l’automne. Que s’est-il passé à votre avis ? est-ce qu’elles peuvent disparaître ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *